Pro A messieurs : le Stade Toulousain sacré au bout du suspense

  • décembre 8, 2021

Texte

On s’attendait à une finale disputée et riche en émotions entre le Stade Toulousain et le TC Loon-Plage et on n’a pas été déçus !

Arrivés à Créteil avec leurs meilleurs joueurs et plusieurs dizaines de supporters qui avaient fait le déplacement depuis les Hauts-de-France et l’Occitanie pour l’occasion, les deux équipes se sont rendu coups pour coups tout au long d’une finale qui n’a livré son verdict qu’à l’issue des doubles.

Tambours, cornes de brume et une bonne dose d’énergie dépensée… Comme leurs joueurs, les supporters du Stade Toulousain et du TC Loon-Plage n’ont pas ménagé leurs efforts pour pousser leur club vers le titre de champions de France. Et si, à la fin, c’est le Stade Toulousain qui a triomphé, tous garderont en mémoire les émotions partagées à Créteil ce mercredi 8 décembre.

Match nul après les simples

Après l’ouverture du score pour Loon-Plage grâce à Antoine Hoang vainqueur 10-5 au super tie-break contre Fabien Reboul en ouverture de journée, Hugo Gaston avait rapidement égalisé pour le Stade Toulousain en battant le Néerlandais Botic Van De Zandschulp (57e mondial) 6/1, 7/5.

Le TC Loon-Plage a ensuite repris l’avantage à la faveur de la victoire d’Henri Laaksonen 6/3, 6/1 contre Arthur Reymond mais Lucas Pouille, battu après un gros combat contre Benjamin Bonzi (6/4, 4/6, 10-4) n’a pas réussi à faire le break pour les Nordistes. 2-2 après les simples.

La libération dans les doubles

Le suspense était total avant les doubles. Si la paire Benjamin Bonzi/Hugo Nys a fait rugir les supporters toulousains en remportant le double 1, 6/0, 6/3 contre Henri Laaksonen et Joran Vliegen, c’est la paire Sadio Doumbia/Fabien Reboul qui a fait exploser le banc du stade toulousain en renversant Lucas Pouille et Antoine Hoang pour offrir le point du titre à leurs coéquipiers après avoir sauvé deux balles de match dans le super tie-break finalement remporté 11 points à 9. 

Vainqueurs 4-2 à l’issue du double, les Toulousains sont champions de France pour la première fois de leur histoire.

Source Fédération Française de Tennis

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Please mark all required fields.