Björn Borg

Icône du tennis des années 1970 et début 1980, il est considéré comme l'un des plus grands joueurs de tous les temps

Il s’est particulièrement illustré à Roland-Garros, où il a longtemps détenu, avant l’avènement de Rafael Nadal, le record de six titres, remportés entre 1974 et 1981 ; ainsi qu’à Wimbledon, qu’il s’est adjugé cinq fois consécutivement, entre 1976 et 1980, un record en ère open partagé avec Roger Federer. Il possède en outre le record de trois doublés Roland-Garros et Wimbledon dans la même saison, réalisés successivement en 1978, 1979 et 1980, ainsi que le meilleur ratio masculin de victoires en ère open, avec 83,09 % de réussite (639 victoires pour 130 défaites) et le meilleur ratio sur les tournois du Grand Chelem : 89,81 % de victoires (141 victoires pour 16 défaites).

Finaliste malheureux de l’US Open à quatre reprises, Björn Borg devient néanmoins numéro un mondial en 1977, et achève deux saisons au sommet du classement ATP, en 1979 et 1980. Il totalise 109 semaines cumulées à la tête de l’ATP World Tour, et est élu meilleur joueur ATP cinq années de suite, de 1976 à 1980. Il est sacré champion du monde par l’ITF à trois reprises, en 1978, 1979 et 1980.

En 1975, il remporte la Coupe Davis avec l’équipe de Suède.

Borg eut une carrière atypique, n’ayant participé qu’une seule fois à l’Open d’Australie, et ayant pris subitement sa première retraite sportive à seulement vingt-six ans, après onze années passées sur le circuit professionnel.

Source : wikipedia